Blanchiment dentaire : une solution risquée ?

0.0/5

Depuis que le sourire ultra bright des célébrités a envahi nos petits et grands écrans, tout le monde veut avoir les dents blanches. Une tendance d’abord très hollywoodienne, s’est progressivement transformée en une sorte de marqueur social, un peu comme les vêtements ou les voitures de luxe.

Le blanchiment dentaire est, par conséquent, devenu l’une des procédures dentaires les plus demandées. En réponse à ce marché grandissant, de nombreuses marques se sont mises à proposer un large choix de procédés blanchissants. Mais une question demeure posée : quels sont les risques que cela pourrait entrainer sur la santé bucco-dentaire ?

Blanchiment : définition

Le blanchiment des dents est tout processus qui éclaircit la couleur d’une dent. Cela peut se faire mécaniquement, par exemple en frottant avec du bicarbonate de soude, ou au moyen d’une réaction chimique, souvent associée à une application de peroxyde d’hydrogène (H2O2). Un ingrédient relativement sûr et efficace lorsque le protocole du fabricant est suivi à la lettre, mais il existe des risques dont les utilisateurs doivent être conscients.

Produits blanchissants

Il existe une profusion de kits blanchissants destinés à une utilisation à domicile. Cela va du dentifrice au stylo/pinceau applicateur de gel, en passant par les bandes ou encore les gouttières avec lumière LED. Des produits qui restent souvent, fort heureusement, faiblement concentrés en comparaison avec ceux appliqués sous la supervision d’un professionnel.

Causes de (dé)coloration et efficacité du blanchiment

L’efficacité des différentes méthodes de blanchiment dépend des causes de la coloration ou de la décoloration des dents. Celles-ci peuvent être classées en deux groupes principaux. La coloration intrinsèque, parfois appelée coloration interne, peut être attribuée à des facteurs tels que la génétique, l’âge – l’usure de l’émail au fil du temps exposant une dentine plus jaune -, les antibiotiques, des niveaux élevés de fluorure, etc.

Et la coloration extrinsèque, parfois appelée coloration externe, est en grande partie due à des facteurs environnementaux tels que le tabagisme, les pigments dans les boissons et les aliments, les antibiotiques encore une fois, etc.

Agir sur les chromogènes

Les taches dentaires sont constituées de composés qui ont une couleur ou des nuances plus foncées, appelées chromogènes, qui s’accumulent sur ou dans la dent.

Pour éliminer les chromogènes déposés à la surface des dents, les produits en vente libre – comme ceux ciblant les fumeurs – contiennent parfois une grande quantité de détergents et d’abrasifs. Malgré ces concentrations qui peuvent s’avérer dangereuses si utilisées trop fréquemment, plusieurs types de taches ne peuvent être éclaircies qu’en passant par un professionnel. 

La blancheur résiste-elle au temps ?

L’une des questions les plus souvent posées par les patients est : combien de temps mes dents resteront-elles aussi blanches. Il est difficile de prédire la durée de cet effet bright parce que cela dépend des habitudes du patient. S’il expose sa dentition à des boissons ou des aliments connus pour tacher les dents, il est fort probable que celles-ci devraient connaitre une nouvelle coloration à partir d’un mois après le traitement blanchissant. Cependant, si les dents ne sont pas exposées à des chromogènes tels que le café, le vin, la fumée de cigarette, il serait raisonnable de supposer que les dents blanchies pourraient le rester jusqu’à un an après le blanchiment. 

Risques connus

Sensibilité dentaire accrue et irritation gingivale sont fréquemment rapportées suite à un blanchiment dentaire. Mais de nouvelles recherches ont mis en exergue d’autres conséquences possibles, telles qu’une rugosité ou encore un ramollissement de la surface des dents, ainsi qu’un risque accru de déminéralisation, des modifications de la microstructure dentaire, une altération de la couleur des restaurations dentaires (composites, ciments, mastics, etc.) ou encore une réduction de la stabilité des couronnes.

Le degré de ces effets secondaires est directement lié à la composition du produit appliqué, à la concentration du composant de blanchiment dans ledit produit, à la durée de l’application et sa fréquence. La sensibilité dentaire survient généralement dès le début du traitement et peut durer plusieurs jours alors que l’irritation gingivale commence dans la journée suivant le traitement et peut également durer plusieurs jours. 

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Notre ligne d’assistance dentaire est là pour répondre à toutes vos questions concernant la santé bucco-dentaire. Si vous avez besoin d’informations, nous sommes là pour vous renseigner et vous aiguiller. Appelez-nous au 06 55 22 03 93, ou échangez avec nous par WhatsApp si cela vous convient mieux. Visitez nos réseaux sociaux pour obtenir des conseils et des mises à jour sur le traitement des patients pendant cette période particulière.

Restez connectés
Les plus lus
NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter pour rester informé.

Partenaires officiels

Logo Zimmer-Biomet
Logo Geistlich
Dentis Clinic
Medicor
Horaires

Du lundi au vendredi, de 9h à 18h30.

Téléphone
© 2022 – Sourire à pleines dents. Made by WeMasterWeb.