Les 1001 conséquences d’une gencive malade (2/2)

0.0/5

Vous avez été nombreux à plébisciter la première partie de notre dossier consacré aux maux gingivaux, connus sous l’appellation de maladies parodontales. Voici de quoi étoffer davantage vos connaissances sur ce sujet capital.

Maladie des gencives et naissance prématurée

Si vous êtes enceinte et avez une maladie des gencives, vous présentez plus de risque d’accouchement prématuré. On comprend encore assez mal comment ces deux phénomènes sont liés. L’inflammation ou les infections sous-jacentes peuvent être à blâmer, mais la grossesse et les changements hormonaux associés semblent aggraver la maladie des gencives. Parlez à votre obstétricien ou à votre dentiste pour savoir comment vous protéger ainsi que votre bébé.

Déchaussement des dents et maladie rénale

Les adultes sans dents peuvent être plus susceptibles d’avoir une maladie rénale chronique que ceux qui ont encore des dents. Le lien exact entre la maladie rénale et la maladie parodontale n’est pas encore clair à 100%. Mais les chercheurs suggèrent que l’inflammation chronique peut être un fil conducteur. Ainsi, prendre soin de vos dents et de vos gencives peut réduire votre risque de développer des problèmes rénaux chroniques.

Gencives et polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire chronique qui affecte les articulations, causant de la douleur et un handicap. La maladie peut également affecter les organes internes.

Les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde présentent 8 fois plus de risque d’avoir une maladie des gencives que les personnes non atteintes de cette maladie auto-immune. L’inflammation est un dénominateur commun entre les deux. De plus, en raison des dommages aux articulations des doigts, les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ont souvent du mal à se brosser les dents et à passer le fil dentaire. 

Certaines études en rhumatologie soutiennent même l’hypothèse que l’inflammation locale des gencives, peut être le déclencheur d’une auto-immunité menant à l’arthrite rhumatoïde !

Ostéoporose, dents & gencives

L’ostéoporose est une maladie qui fragilise les os. Elle se caractérise par une diminution de la densité et de la masse osseuses, et touche plus fréquemment les femmes ménopausées. Les hommes sont beaucoup moins victimes de ce mal mais restent concernés.

Cette maladie peut détruire l’os de la mâchoire, d’autant plus que certains médicaments contre l’ostéoporose peuvent induire une maladie rare – ostéonécrose des maxillaires associée aux bisphosphonates (ONBP) – décrite pour la première fois en 2002. Vingt ans plus tard, cette pathologie est toujours d’actualité, notamment en raison de ses conséquences cliniques invalidantes et de la complexité du traitement. Informez obligatoirement votre dentiste si vous prenez des bisphosphonates.

Par ailleurs, une étude menée à l’Université de New York a conclu que les femmes ménopausées qui souffrent d’ostéoporose étaient 86 % plus susceptibles de développer également une maladie parodontale pouvant entraîner la perte des dents. En effet, la perte de la densité de l’os peut créer des espaces entre les dents et provoquer un déchaussement graduel de la dentition. Plusieurs facteurs qui rendent donc plus difficile l’ajustement de prothèses dentaires traditionnelles telles que les dentiers. L’effet de l’ostéoporose sur la santé buccodentaire peut, par conséquent, s’avérer gravissime. Dans ces conditions, une seule solution s’impose : la prévention.

Gencives pâles, anémie & autres troubles alimentaires

Lorsque vous souffrez d’anémie, cela signifie que votre corps ne dispose pas d’assez de globules rouges ou alors, que le taux d’hémoglobine dans le sang est réduit. Un déséquilibre qui provoque la pâleur des muqueuses. Et cela se voit notamment au niveau des gencives, dont la pâleur devient notable. D’ailleurs, ce phénomène de gencives dites blanches est un signe fréquent d’anémie, qui est souvent accompagné d’essoufflement et de fatigue.

C’est un cercle infernal car plus le nombre de globules rouges diminue, plus la quantité d’hémoglobine baisse. Par conséquent, les tissus et les organes ne reçoivent alors plus assez d’oxygène.

Par ailleurs, les troubles alimentaires de type anorexie et/ou boulimie, débouchent souvent sur de graves carences nutritionnelles pouvant affecter la santé des gencives et éroder l’émail des dents à cause des vomissements répétés. Gingivites, parodontites et halitoses se multiplient et s’installent à cause des carences en vitamines, en protéines et en sels minéraux. Des lésions traumatiques apparaissent au niveau de la langue et du palais à cause des objets servant à faire vomir, ou les doigts insérés au fond de la gorge de manière répétitive. Des lésions qui nécessitent des soins parodontaux adaptés et d’importantes réparations mais qui peuvent, parfois, s’avérer irréversibles quand les gencives sont très délabrées.

Parodontites et SIDA

Les personnes séropositives peuvent souffrir d’une gingivite chronique pouvant déboucher sur une parodontite. En effet, le VIH peut être à l’origine d’une kyrielle de maux de la bouche : aphtes, muguet buccal, cloques de fièvre, verrues buccales, taches blanches ou grises sur la langue ou à l’intérieur de la joue, etc. Les personnes atteintes du SIDA peuvent également souffrir d’une sécheresse de la bouche, ce qui décuple le risque de carie dentaire et peut rendre la mastication, l’alimentation, la déglutition ou la parole difficile. Le système immunitaire affaibli du corps est incapable de lutter contre les différentes infections. Les lésions parodontales chez ces patients se révèlent particulièrement  aigues et requièrent la mise en place d’un protocole spécifique afin de les combattre, avec une prise    en charge parodontale à court et à long terme.

Les gencives saines sont roses et fermes, et non rouges et enflées. Pour les garder en bonne santé, soyez intraitable sur votre hygiène bucco-dentaire. Brossez-vous les dents au moins deux fois par jour, utilisez le fil dentaire au moins une fois par jour, rincez-vous la bouche avec un produit antiseptique adapté une à deux fois par jour et évitez de fumer. Enfin, n’attendez pas d’avoir mal pour vous rendre chez le dentiste. Il faut y aller 2 fois par an même quand tout va bien.

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Notre ligne d’assistance dentaire est là pour répondre à toutes vos questions concernant la santé bucco-dentaire. Si vous avez besoin d’informations, nous sommes là pour vous renseigner et vous aiguiller. Appelez-nous au 06 55 22 03 93, ou échangez avec nous par WhatsApp si cela vous convient mieux. Visitez nos réseaux sociaux pour obtenir des conseils et des mises à jour sur le traitement des patients pendant cette période particulière.

Restez connectés
Les plus lus
NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter pour rester informé.

Partenaires officiels

Logo Zimmer-Biomet
Logo Geistlich
Dentis Clinic
Medicor
Horaires

Du lundi au vendredi, de 9h à 18h30.

Téléphone
© 2022 – Sourire à pleines dents. Made by WeMasterWeb.